Blog

ARMÉ AVANT DE MONTER SUR SCÈNE, KODAK BLACK SE FAIT (ENCORE) ARRÊTER !
 

Une info qui n’a vraiment rien de surprenant…

C’est à Miami, dans son propre fief, que Kodak a de nouveau été arrêté ce week-end, alors qu’il s’apprêtait à monter sur scène pour le Rolling Loud Festival 2019Le rappeur qui draguait ouvertement la veuve de Nipsey Hussle il y a quelques semaines est de retour dans les problèmes. En est-il seulement sorti un jour…

Les ennuis s’accumulent pour Kodak

Musicalement, la Floride est un état bouillant. Kodak Black, malgré son jeune âge (21 ans), en est déjà un des plus dignes représentants. Malheureusement, l’artiste a bien du mal à rester dans les clous de la justice américaine, et ce week-end un nouvel événement l’a contraint à laisser sa place sur la scène du Rolling Loud, au Miami Gardens’ Hard Rock Stadium. Si des rumeurs évoquent notamment l’agression du rappeur NBA Youngboy aux abords de ce festival, une chose est sûre : Kodak Black, lui, a bel et bien été arrêté juste avant de se produire sur scène, le samedi 11 mai. La police a interpellé le jeune homme et a trouvé des armes en sa possession, ainsi que du côté de son staff. Il a été arrêté dans la foulée et placé en garde à vue.

La voie de la rédemption, pas pour tout de suite

Au mois d’avril, le Floridien avait déjà été arrêté avec de la drogue et un glock non loin de la frontière canadienne. Une semaine plus tard, son bus a subi une fouille musclée de la part du FBI à Washington. Même surveillé de près, celui qui s’est récemment teint les cheveux en jaune semble avoir bien du mal à se séparer de ses calibres. Peut-être a-t-il peur des représailles suite à sa déclaration sur la femme de Nipsey… Il a en effet donné un an à la femme du défunt pour se reconstruireavant de se donner l’autorisation de la séduire. Epinglé devant le monde entier, il a subi les foudres de The Game, de T.I et d’autres.

Dieuson Octave, de son vrai nom, a pourtant frappé fort le 14 décembre 2018 avec son deuxième album Dying to Live. Un disque dans lequel il évoque son désir de repentance et invoque le grand Pardon. Si certains faits vont dans ce sens (achat de fournitures pour des élèves défavorisés, production d’une web-série : City of War), le rappeur originaire de Pompano Beach n’en a pas fini avec les délits, qui s’accumulent et dont il devra répondre très prochainement devant un tribunal.

https://www.booska-p.com/new-arme-avant-de-monter-sur-sc-ne-kodak-black-se-fait-encore-arreter-n106386.html